Les examens : le DCG, le DSCG et le DEC

Le DCG

Le DCG se compose de treize épreuves (correspondant à treize unités d’enseignement, soit 2 100 heures de formation et 180 ECTS) :

  • quatre épreuves de droit (DCG 1, DCG 2, DCG 3 et DCG 4) ;
  • trois épreuves d’économie, de finance d’entreprise et de management (DCG 5, DCG 6 et DCG 7) ;
  • une épreuve de systèmes d’information de gestion (DCG 8) ;
  • deux épreuves de comptabilité (DCG 9 : comptabilité générale et DCG 10 : comptabilité approfondie) ;
  • une épreuve de contrôle de gestion (DCG 11) ;
  • une épreuve d’anglais appliqué aux affaires (DCG 12) ;
  • une épreuve dite de « relations professionnelles » (DCG 13).

Une épreuve complémentaire facultative de langue vivante étrangère (allemand, espagnol ou italien) peut être passée par le candidat, les points au dessus de la moyenne venant s’ajouter au total des points servant au calcul de la moyenne générale.

Les épreuves du DCG

• Les quatre unités d’enseignement de Droit concernent respectivement le DCG 1 - Introduction au droit (notamment le droit des personnes et des biens, le droit de l’entreprise, les contrats et les responsabilités), le DCG 2 - Droit des sociétés (avec une introduction au droit des autres types de groupements et au droit pénal des affaires), le DCG 3 - Droit social (droit du travail et droit de la protection sociale) et le DCG 4 - Droit fiscal. Les trois dernières unités doivent avoir une approche pratique des problèmes que rencontre le professionnel.

• Les trois unités d’enseignement d’Économie, de Finance et de Management sont les UE DCG 5 - Économie (grands courants de pensée et principaux faits économiques et sociaux, fonctionnement de l’économie de marché, financement et mondialisation de l’économie, politiques publiques et régulation de l’économie), DCG 6 - Finance d’entreprise (avec notamment le diagnostic des comptes sociaux et l’étude des politiques d’investissement et de financement) et DCG 7 - Management (avec notamment une approche de la théorie des organisations, l’étude des différentes fonctions des organisations, une analyse des éléments fondamentaux de stratégie, du comportement humain, de la communication, des processus de décision).

• L’unité d’enseignement de DCG 8 - Systèmes d’information de gestion, se concentre sur les fonctions d’organisation du système d’information, l’étude des matériels, réseaux et sécurité informatique, la pratique de logiciels.

• Les deux unités d’enseignement de comptabilité concernent :
- la Comptabilité dite de base d’une part : DCG 9 - Introduction à la comptabilité (méthode comptable, analyse des opérations courantes, travaux d’inventaire, organisation pratique de la comptabilité, documents de synthèse) ;
- et la Comptabilité approfondie d’autre part : DCG 10 - Comptabilité approfondie (avec une étude sur les entités spécifiques, une introduction à la consolidation des comptes et à l’audit légal et un enseignement sur l’éthique professionnelle).

• L’unité d’enseignement de DCG 11 - Contrôle de gestion porte fondamentalement sur le contrôle opérationnel. Il traite bien entendu de la détermination des coûts mais aussi des outils et procédures de la gestion budgétaire, des outils d’amélioration des performances et de la modélisation d’une organisation.

• Dans l’épreuve DCG 12 - Anglais appliqué aux affaires, le candidat devra montrer une connaissance suffisante de la langue pour comprendre et commenter, en anglais, des documents de la vie des affaires, rédiger une note de synthèse, en français ou en anglais, à partir de documents en anglais concernant la vie des affaires, rédiger en anglais un document commercial de base (lettre, devis, bon de commande).
Il est à noter que le cursus impose l’anglais comme langue étrangère obligatoire. Toutefois, les candidats pourront par ailleurs passer une épreuve facultative dans une autre langue (DCG 14 - Épreuve facultative de langue étrangère : allemand, espagnol ou italien).

• Enfin, l’unité d’enseignement DCG 13 - Relations professionnelles vise à préparer l’insertion professionnelle des futurs diplômés. Elle repose à la fois sur :
- l’acquisition de techniques de communication professionnelle écrite et orale ;
- la mise en pratique de ces techniques au travers d’un stage dont la durée est au mois de huit semaines (ou d’une expérience professionnelle au moins équivalente) ;
- la prise de connaissance de la réalité des relations professionnelles dans les domaines étudiés dans les unités composant le DCG ;
- la rédaction d’un rapport lié à ce stage ;
- la soutenance de ce rapport.

Robert Obert

Programme du DCG : les unités d’enseignement et les épreuves de l’examen

N. B. Pour accéder au détail du programme des épreuves du DCG et du DSCG, téléchargez l’arrêté du 28 03 2014 paru au Bulletin officiel n°14 du 3 avril 2014.

Unités d’enseignement* Épreuves
Intitulé Heures d’enseigne-ment ECTS** Coef. Nature Durée Session
1. Introduction au droit 150 h 12 1 Épreuve écrite portant sur l’étude d’une ou de plusieurs situations pratiques et/ou le commentaire d’un ou de plusieurs documents et/ou une ou plusieurs questions 3 h














J


U


I


N
2. Droit des sociétés 150 h 12 1 Épreuve écrite portant sur l’étude d’une ou de plusieurs situations pratiques et/ou le commentaire d’un ou de plusieurs documents et/ou une ou plusieurs questions 3 h
3. Droit social 150 h 12 1 Épreuve écrite portant sur l’étude d’une ou de plusieurs situations pratiques et/ou le commentaire d’un ou de plusieurs documents et/ou une ou plusieurs questions 3 h
4. Droit fiscal 150 h 12 1 Épreuve écrite portant sur l’étude d’une ou de plusieurs situations pratiques et/ou le commentaire d’un ou de plusieurs documents et/ou une ou plusieurs questions 3 h
5. Économie 210 h 18 1,5 Épreuve écrite portant sur une dissertation et/ou le commentaire d’un ou de plusieurs documents et/ou une ou plusieurs questions 4 h
6. Finance d’entreprise 150 h 12 1 Épreuve écrite portant sur l’étude d’une ou de plusieurs situations pratiques avec, le cas échéant, une ou des questions 3 h
7. Management 210 h 18 1,5 Épreuve écrite portant sur l’étude d’une ou de plusieurs situations pratiques et/ou le commentaire d’un ou plusieurs documents et/ou une ou plusieurs questions 4 h
8. Systèmes d’information de gestion 210 h 18 1,5 Épreuve écrite portant sur l’étude d’une ou de plusieurs situations pratiques et/ou un ou plusieurs exercices et/ou une ou plusieurs questions 4 h
9. Introduction à la comptabilité 150 h 12 1 Épreuve écrite portant sur l’étude d’une ou de plusieurs situations pratiques et/ou un ou plusieurs exercices et/ou une ou plusieurs questions 3 h
10. Comptabilité approfondie 150 h 12 1 Épreuve écrite portant sur l’étude d’une ou de plusieurs situations pratiques et/ou un ou plusieurs exercices et/ou une ou plusieurs questions 3 h
11. Contrôle de gestion 210 h 18 1,5 Épreuve écrite portant sur l’étude d’une ou de plusieurs situations pratiques et/ou un ou plusieurs exercices et/ou une ou plusieurs questions 4 h
12. Anglais appliqué aux affaires 150 h 12 1

Épreuve écrite pouvant comporter, à partir de documents fournis en anglais, la traduction d’une partie d’entre eux en français ou la rédaction d’un résumé ou d’une note ou de commentaires en anglais ou en français ou la rédaction en anglais d’un document à caractère commercial, ou toute combinaison de plusieurs des exercices précédents

3 h
13. Relations professionnelles 60 h + stage 8 semaines 12 1 Épreuve orale de soutenance d’un rapport de stage dont la durée est d’au moins huit semaines ou d’un rapport portant sur une expérience professionnelle au moins équivalente. Le jury peut également interroger le candidat sur des questions relevant du programme de cette épreuve 1 h maxi
14. Épreuve facultative de langue étrangère     1 Épreuve écrite pouvant comporter, à partir de documents fournis, rédigés en allemand, espagnol ou italien (au choix du candidat lors de l’inscription), la traduction d’une partie d’entre eux en français ou la rédaction d’un résumé ou d’une note ou de commentaires dans l’une des trois langues précitées ou en français ou la rédaction d’un document à caractère commercial dans l’une des trois langues précitées, ou toute combinaison de plusieurs des exercices précédents 3 h

Vocabulaire du système européen de l’enseignement supérieur :
* Unité d’enseignement (UE) : chaque cursus doit être divisé en unités d’enseignement indépendantes semestrielles (UE) et chacune se voit attribuer un certain nombre d’ECTS.
** ECTS (European Credits Transfer System) : unité de mesure adoptée pour permettre d’évaluer le niveau de formation des étudiants et faciliter les échanges et équivalences entre établissements européens.
1 ECTS = 12 heures de cours et de travail personnel.
Chaque niveau d’enseignement est défini par un nombre unique d’ECTS (1 année = 60 ECTS) :
- niveau L (licence) = 3 ans = 180 ECTS
- niveau M (master) = niveau L + 2 ans = 180 + 120 = 300 ECTS.